LE CONSEIL NORD-AMÉRICAIN DE CONSERVATION DES TERRES HUMIDES (CANADA)
en anglais

  • Objectif
  • Qui nous sommes
  • Notre mandat
  • Quoi de neuf
  • NAWCA
  • Publications
  • Liens
    Secrétariat du CNACTH (Canada)
    15e étage, Place Vincent Massey
    351, boulevard St-Joseph
    Gatineau (Québec) K1A OH3
    Téléphone : (819) 934-6036
    Télécopieur : (819) 934-6017
    NAWMP@ec.gc.ca
  • Propositions en vertu de la NAWCA 2014-3

    Colombie Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Yukon et Territoires du Nord Ouest (un projet de plusieurs provinces et territoires)

    Projet : Programme des habitats de la forêt boréale de l’Ouest, des prairies et de la forêt‑parc du Canada 2014-3
    Emplacement : Colombie‑Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Yukon et Territoires du Nord‑Ouest
    Détenteur de la subvention : Canards Illimités Canada
    Personne-ressource : Pat Kehoe
    Partenaires de financement : Canards Illimités Inc., Canards Illimités Canada
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 11 926 699 $
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 5 963 350 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 5 963 349 $
    Région de plan conjoint : Plan conjoint des habitats des Prairies (PCHP)
    RCO : 6 et 11

    Cette proposition représente la prochaine étape d’un engagement pluriannuel de Canards Illimités Canada à l’égard du CNACTH afin de contribuer de façon importante à la réalisation des buts et des objectifs du PCHP, conformément au Plan nord‑américain de gestion de la sauvagine (PNAGS). Selon le Programme de conservation de Canards Illimités, la forêt boréale de l’Ouest, les prairies et la forêt‑parc du Canada sont désignées comme des régions hautement prioritaires. Ces régions assurent ensemble la survie de 72 %, en moyenne, de la population de canards nicheurs en Amérique du Nord.

    Les activités et les réalisations proposées par Canards Illimités Canada dans le cadre du Programme des habitats de la forêt boréale de l’Ouest, des prairies et de la forêt‑parc du Canada 2014-3 seront destinées à la protection des paysages essentiels à la production de la sauvagine à l’échelle continentale. Les travaux dans les prairies et la forêt­‑parc du Canada comprennent principalement des mesures directes de protection, de restauration, d’amélioration et d’intendance sur les terres privées; ces mesures auront des incidences immédiates et régulières sur les habitats. Dans la forêt boréale de l’Ouest, l’accent est mis sur les immenses complexes de terres humides, souvent de plusieurs millions d’acres, qui appartiennent à l’État (gouvernement fédéral). Les travaux sont axés sur une protection à long terme par l’intermédiaire de désignations de l’État (p. ex. réserves nationales de faune), ou sur l’élargissement des mesures de protection (intendance) dans les cas où l’adoption de pratiques durables d’utilisation des terres est encouragée dans le but de réduire ou d’éviter des répercussions sur les terres humides liées à l’extraction des ressources naturelles.

    Les fonds de la subvention de 11 926 699 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 11 926 699 $ seront principalement engagés dans la forêt boréale de l’Ouest, les prairies et la forêt-parc de la Colombie‑Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba, du Yukon et des Territoires du Nord‑Ouest. Ces fonds permettront la protection d’environ 9 918 acres et l’intendance d’environ 2 000 000 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 3 438 acres d’habitats récemment protégés et quelque 4 788 652 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.

    Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du Prince Édouard et Terre Neuve-et Labrador (un projet multi-provincial)

    Projet : Conservation des terres humides du Plan conjoint des habitats de l’Est/Canards Illimités Canada 2014-3
    Emplacement : Ontario, Québec, Nouveau‑Brunswick, Nouvelle‑Écosse, Île‑du‑Prince‑Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador
    Détenteur de la subvention : Canards Illimités Canada
    Personne-ressource : Pat Kehoe
    Partenaires de financement : Canards Illimités Inc., Canards Illimités Canada
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 2 756 922 $
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 1 378 461 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 1 378 461 $
    Région de plan conjoint : Plan conjoint des habitats de l’Est (PCHE)
    RCO : 7, 8, 12, 13 et 14

    Cette proposition s’inscrit dans le cadre de l’engagement pluriannuel des partenaires du PCHE à l’égard de la prise de mesures de conservation de l’habitat de la sauvagine dans les six provinces de l’Est du Canada. Cette proposition appuie les plans conjoints relatifs à d’autres espèces, comme le Plan conjoint sur le canard de mer et le Plan conjoint sur le canard noir, en exécutant des travaux de nature particulière sur l’habitat, travaux dont bénéficient le canard de mer et le canard noir. Cette proposition est également liée au Plan conjoint de la côte de l’Atlantique, où de nombreuses espèces de sauvagine désignées prioritaires dans le PCHE viennent passer l’hiver.

    Cette proposition propose un ensemble de programmes de mise en valeur qui permettront d’augmenter la capacité générale du paysage pour soutenir les populations de sauvagine, ainsi que des mesures de conservation axées sur la protection des haltes migratoires et des habitats d’hiver. Ces mesures de conservation se concentrent sur le fait de combler les lacunes entre les niveaux de population moyens à long terme actuels (1996-2005) et les objectifs de population du PCHE (1,53 million couples nicheurs observés identifiés dans le plan de mise en oeuvre du PCHE [2007-2012]). Les espèces prioritaires comprennent le canard noir, le petit fuligule, le canard colvert, la sarcelle d’hiver, le fuligule à collier, l’eider à duvet (trois races), la bernache du Canada (cinq sous‑espèces), la grande oie des neiges et le cygne siffleur.
     

    Les fonds de la subvention de 2 756 922 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 2 756 922 $ seront engagés à l’échelle du PCHE. Ces fonds permettront la protection d’environ 1 008 acres et l’intendance d’environ 850 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 2 190 acres d’habitats récemment protégés et quelque 1 045 353 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.

    Colombie Britannique et Alberta (un projet multi-provincial)

    Projet : Plan conjoint de la côte du Pacifique (PCCP) et Plan conjoint intermontagnard canadien (PCIC) [2014-3]
    Emplacement : Colombie-Britannique et Alberta
    Détenteur de la subvention : Canards Illimités Canada
    Personne-ressource : Pat Kehoe
    Partenaires de financement : Canards Illimités Inc., Canards Illimités Canada
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 1 533 567 $
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 766 784 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 766 783 $
    Région de plan conjoint : PCIC et PCCP
    RCO : 5, 9 et 10

    Cette proposition décrit la prochaine étape de l’engagement pluriannuel de Canards Illimités Canada à l’égard de la réalisation de projets de conservation de l’habitat axés sur la science pour atteindre les objectifs du Plan nord‑américain de gestion de la sauvagine en Colombie‑Britannique. Un ensemble d’activités de protection, d’amélioration, de gestion et d’intendance sera utilisé pour gérer toute une gamme de menaces, de besoins d’espèces et de défis liés à la propriété et à la gestion.

    Dans le cadre du PCCP, les projets mettront l’accent sur deux zones prioritaires avec une combinaison d’habitats intertidaux de grande valeur et d’habitats agricoles adjacents. La zone prioritaire du delta du Fraser constitue l’estuaire clé le long de la côte de la Colombie‑Britannique puisqu’il contient près de la moitié de l’habitat estuarien et intertidal de la province et qu’il soutient la plus grande population hivernante de sauvagine, d’oiseaux de proie et d’oiseaux des rivages au Canada. La zone prioritaire de la côte Est de l’île de Vancouver contient 46 estuaires clés le long d’une étroite bande de terres agricoles côtières productives, ainsi que des terres agricoles et boisées en altitude.

    Les projets dans le cadre du PCIC mettent l’accent sur deux zones prioritaires où ces habitats de grande valeur subissent une grande pression de la part de l’industrie, de l’agriculture non compatible et de l’expansion urbaine. La zone prioritaire de Cariboo-Chilcotin constitue l’aire de nidification la plus importante dans la zone intramontagneuse, et la population annuelle de sauvagine nicheuse s’élève à 250 000 oiseaux. La zone prioritaire de l’Okanagan est moins importante pour les oiseaux nicheurs, mais elle constitue l’un des principaux corridors de migration vers l’intérieur de la voie migratoire du Pacifique.

    Les fonds de la subvention de 1 533 567 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 1 533 567 $ seront principalement engagés dans le delta du Fraser, sur la côte Est de l’île de Vancouver ainsi que dans les régions de Cariboo-Chilcotin et de l’Okanagan de la Colombie‑Britannique. Ces fonds permettront la protection d’environ 639 acres et l’intendance d’environ 3 000 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 325 acres d’habitats récemment protégés et quelque 398,682 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.

    Ontario, Québec, Nouveau Brunswick, Nouvelle Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador (un projet de plusieurs provinces)

    Projet : Conservation de la nature Canada (CNC) – Atlantique : Protection des terres humides et des habitats des hautes terres 2013-3, Plan conjoint des habitats de l’Est (PCHE)
    Emplacement : Nouveau‑Brunswick, Nouvelle‑Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Terre‑Neuve-et-Labrador 
    Détenteur de la subvention : CNC
    Personne-ressource : John Foley
    Partenaires de financement : Amis de CNC, CNC
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 967 625 $
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 539 870 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 539 005 $
    Région de plan conjoint : PCHE
    RCO : 8 et 14

    Cette proposition contribuera directement aux objectifs à long terme du Plan nord‑américain de gestion de la sauvagine et du PCHE. Les zones naturelles de CNC, qui intègrent des données des plans de conservation écorégionaux et des régions de conservation des oiseaux, chevauchent les aires de mise en oeuvre du PCHE et permettent de désigner les zones et les propriétés clés pour la conservation de la sauvagine et pour les cibles de biodiversité qui dépendent des terres humides.

    La mise en oeuvre du projet dans le cadre de cette proposition mettra l’accent sur la protection à long terme des habitats prioritaires liés aux aires de mise en oeuvre et aux objectifs de conservation du Plan quinquennal de mise en oeuvre du PCHE : 1) importants habitats de reproduction et de migration; 2) haltes migratoires et aires de mue; 3) habitats d’hivernage. Les activités du projet cibleront les types d’habitat qui sont essentiels aux espèces de sauvagine migratrices. Des systèmes écologiques entiers seront protégés, notamment des terres humides et des zones tampons essentielles au maintien de la qualité de l’habitat des oiseaux migrateurs. Les activités du plan de travail mèneront à des mesures de conservation de l’habitat qui protégeront 5,9 % de l’objectif du plan de mise en oeuvre 2007‑2012 de l’Ontario (10 500 acres), 1,3 % de l’objectif total du plan de mise en oeuvre 2007‑2012 du Québec (49 297 acres) et 17,7  % de l’objectif total du plan de mise en oeuvre 2007‑2012 de l’Alberta (5 653 acres). La fourniture d’un habitat de qualité pour gérer les facteurs limitants clés (survie des canetons et taux d’établissement) devrait, au fil du temps, créer les conditions nécessaires à l’échelle des paysages pour atteindre l’objectif de population de sauvagine du PCHE, soit 1,81 million de couples reproducteurs, jugé prioritaire dans le plan de mise en oeuvre.

    Les fonds de la subvention de 967 625 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 1 076 875 $ seront principalement engagés sur des terres humides prioritaires et ciblées et les hautes terres connexes en Ontario, au Québec, au Nouveau‑Brunswick, en Nouvelle‑Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador. Ces fonds permettront la protection d’environ 2 250 acres et l’intendance d’environ 1 400 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 2 acres d’habitats récemment protégés et quelque 67 603 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.
    Alberta, Saskatchewan et Manitoba (un projet de plusieurs provinces)

    Projet : Conservation de la nature Canada (CNC) – Prairies : Protection des terres humides et des habitats des hautes terres 2014-3, Plan conjoint des habitats des Prairies (PCHP)
    Emplacement : Alberta, Saskatchewan et Manitoba
    Détenteur de la subvention : CNC
    Personne-ressource : Kevin Teneyke
    Partenaires de financement : Amis de CNC, CNC
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 982 428 $
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 491 214 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 491 214 $
    Région de plan conjoint : PCHP
    RCO : 11

    Cette proposition est fondée sur une base scientifique solide (p. ex. le modèle de productivité et les cartes de répartition de la sauvagine du PCHP) et fait fond sur les antécédents solides de CNC – depuis 2001 – relatifs aux propositions du CNACTH à l’appui du PCHP dans son effort d’atteinte, projet par projet, des objectifs en matière d’habitats et de populations. Cette proposition contribuera au maintien de l’abondance et de la répartition actuelles des principaux écosystèmes de terres humides et de l’habitat connexe pour la sauvagine et d’autres oiseaux migrateurs associés aux terres humides dans les prairies canadiennes. Ce projet est régi par le plan de mise en oeuvre du PCHP, conformément aux objectifs du Plan nord‑américain de gestion de la sauvagine (révision de 2012).

    La protection des terres humides constitue la principale tâche dans le cadre de cette proposition. Dans nombre de paysages cibles du PCHP, la hausse des pressions liées au développement menace les principaux écosystèmes des terres humides et les habitats connexes. L’établissement de cibles de façon proactive permet de cerner et de prévenir les conséquences de cette menace, en négociant la protection permanente des terres humides et des habitats connexes par le biais de l’acquisition de terres et de servitudes de conservation acquises à perpétuité. Des améliorations seront également apportées et comprendront la restauration de petites terres humides asséchées à l’aide de barrages en terre, la restauration des hautes terres connexes non pérennes (terres cultivées) par le biais d’un ensemencement de graminées indigènes, ainsi que l’installation d’une infrastructure de gestion (clôtures, systèmes d’abreuvement du bétail) et de panneaux de signalisation.

    Les fonds de la subvention de 982 428 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 982 428 $ seront principalement engagés dans des paysages cibles du PCHP, dans les écorégions des prairies et des tremblaies‑parcs de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Ces fonds permettront la protection d’environ 2 396 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 160 acres d’habitats récemment protégés et quelque 68 137 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.

    Colombie-Britannique (un projet)

    Projet : Conservation de la nature Canada (CNC) – Colombie-Britannique : Plan conjoint de la côte du Pacifique (PCCP) et Plan conjoint intermontagnard canadien (PCIC) – Conservation des habitats d’oiseaux migrateurs liés aux terres humides 2014-3
    Emplacement : Colombie-Britannique
    Détenteur de la subvention : CNC
    Personne-ressource : Linda Hannah
    Partenaires de financement : Amis de CNC, CNC
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 400 000 $
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 200 000 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 200 000 $
    Région de plan conjoint : PCIC et PCCP
    RCO : 5, 9 et 10

    Cette proposition fait fond sur des travaux lancés dans le cadre de propositions antérieures du CNACTH et de CNC au nom de deux plans conjoints en Colombie‑Britannique. Les travaux dans le cadre de cette proposition seront régis par les processus de planification et les priorités conjointes des partenaires des plans conjoints, ainsi que par les programmes détaillés de planification de la conservation de CNC. Les terres humides menacées et stratégiques, de même que les habitats de hautes terres connexes, constitueront le point de mire de cette proposition. Les outils de CNC pour les nouvelles acquisitions dans le cadre de cette occasion de financement seront l’achat de terres, l’acceptation de dons de terres et des activités visant à améliorer la qualité des habitats. Cette proposition comprend également des activités d’appui à la gestion efficace des terres humides et des hautes terres connexes dont la protection a été assurée dans le cadre d’occasions de financement antérieures. Des travaux viseront à restaurer les terres humides dégradées et les zones de drainage adjacentes afin de mieux appuyer les oiseaux aquatiques migrateurs. L’objectif global de toutes les activités sera des fonctions écologiques intactes. Des inventaires de référence et des plans de gestion seront élaborés pour les nouvelles terres protégées afin que CNC et sa communauté, de même que les partenaires des plans conjoints, puissent gérer les terres de façon à optimiser les avantages à long terme pour les espèces sauvages.

    Les fonds de la subvention de 400 000 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 400 000 $ seront principalement engagés dans la partie canadienne du PCIC et du PCCP. Ces fonds permettront la protection d’environ 213 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 113 acres d’habitats récemment protégés et quelque 6 504 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.

    Alberta, Saskatchewan et Manitoba (un projet de plusieurs provinces)

    Projet : Projet Potholes Plus (2014-3)
    Emplacement : Alberta, Saskatchewan et Manitoba
    Détenteur de la subvention : Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba
    Personne-ressource : Tim Sopuck
    Partenaires de financement : Delta Waterfowl Foundation, Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba
    Approbation : Le 26 mars 2014
    Subvention en vertu du CNACTH : 265 000 $  
    Fonds de contrepartie des É.-U. : 132 500 $
    Fonds de contrepartie du Canada : 132 500 $
    Région de plan conjoint : Plan conjoint des habitats des Prairies (PCHP)
    RCO : 11

    Le projet des fondrières des Prairies 2014-3 constitue la septième proposition du CNACTH soumise par la Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba. Il est fondé sur des buts, des objectifs et des plans de mise en oeuvre établis par le PCHP. Dans le cadre des six propositions précédentes, les obligations de la Société consistaient à protéger 39 400 acres de terres humides et d’habitat de hautes terres, et la presque totalité de cette superficie devait être protégée à perpétuité.

    Le projet Potholes Plus permettra la protection, l’amélioration et la gestion d’habitats essentiels à la production de la sauvagine et d’autres espèces sauvages qui dépendent des terres humides. Le plan de mise en oeuvre du PCHP pour le Plan nord‑américain de gestion de la sauvagine (PNAGS) centrera les activités de conservation sur les principales zones de production, comme elles sont définies dans le modèle de productivité de la sauvagine du PCHP, et sur les activités complémentaires de planification et de classement par ordre de priorité. Les activités de protection mettront l’accent sur les sites qui dépassent le critère seuil de densité des couples reproducteurs de la sauvagine (>30 couples par mille carré) dans les paysages cibles du PNAGS ainsi que sur les terres humides prioritaires présentes dans la grande zone de mise en oeuvre du PNAGS. L’amélioration de l’habitat de la sauvagine sera réalisée par le biais de l’utilisation de structures de nidification, qui augmentent considérablement le succès de la nidification de la sauvagine, en particulier les canards colverts.

    Les fonds de la subvention de 265 000 $ du CNACTH combinés aux fonds de contrepartie de 265 000 $ seront principalement engagés dans les principales zones du programme au Manitoba, dans le Sud de la Saskatchewan ainsi que dans les biomes des prairies et des tremblaies‑parcs de l’Alberta. Ces fonds permettront la protection d’environ 1 784 acres et l’intendance d’environ 12 000 acres. De plus, des améliorations seront apportées à 250 acres d’habitats récemment protégés et quelque 54 650 acres d’habitat feront l’objet d’activités de gestion.