LE CONSEIL NORD-AMÉRICAIN DE CONSERVATION DES TERRES HUMIDES (CANADA)
en anglais

  • Objectif
  • Qui nous sommes
  • Notre mandat
  • Quoi de neuf
  • NAWCA
  • Publications
  • Liens
    Secrétariat du CNACTH (Canada)
    15e étage, Place Vincent Massey
    351, boulevard St-Joseph
    Gatineau (Québec) K1A OH3
    Téléphone : (819) 934-6036
    Télécopieur : (819) 934-6017
    NAWMP@ec.gc.ca
  • Propositions en vertu de la NAWCA 2008-3

     Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Yukon et Territoires du Nord-Ouest (Un projet interprovincial)

    Projet : Programme de conservation des habitats de la région boréale de l'Ouest et des prairies parcs du Canada
    Emplacement : Prairies canadiennes, tremblaie canadienne (y compris les forêts parcs de la rivière de la Paix) et régions de la forêt boréale de l'Ouest en Colombie Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, au Yukon et dans les Territoires du Nord Ouest.
    Cessionnaire : Canards Illimités Canada
    Personne-ressource : Brett Calverley, 780-930-1244, b_calverley@ducks.ca.
    Partenaires : Ducks Unlimited (y compris d'autres organismes, entreprises et fondations), gouvernement du Canada (Environnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada), gouvernements provinciaux et territoriaux, Société protectrice du patrimoine écologique du Manitoba, Saskatchewan Watershed Authority, Conservation de la nature Canada et autres collaborateurs canadiens.
    Approbation du financement : Juin 2008
    Subvention : 14 444 421 $
    Fonds de contrepartie : 24 651 679 $
    Fonds sans contrepartie : 24 651 679 $
    Fonds san contrepartie: 6 600 000 $
    Région du plan conjoint : Plan conjoint des habitats des Prairies (PCHP).
    Voie de migration : Pacifique,Centre, Mississippi, Atlantique
    Régions de conservation des oiseaux (RCO): 11 et 6

    Le Programme de conservation des habitats de la région boréale de l'Ouest et des prairies parcs du Canada de Canards Illimités Canada (CIC) conservera les milieux humides et les milieux secs qui s'y rattachent dans les régions visées au plus grand avantage de la sauvagine nicheuse et d'autres oiseaux migrateurs. Le programme marque une autre étape de la réalisation de l'engagement pluriannuel à long terme d'atteindre les objectifs d'habitat et de population de la sauvagine prévus par le Plan conjoint des habitats des Prairies (PCHP), lequel s'inscrit dans le Plan nord américain de gestion de la sauvagine (PNAGS).

    Les programmes des milieux humides de CIC continuent de tabler sur les connaissances scientifiques de pointe du continent et sur de nouveaux partenariats stimulants. La présente proposition décrit un nouveau partenariat entre le gouvernement fédéral du Canada et des organisations non gouvernementales de l'environnement en vue de conserver les habitats qui restent et de restaurer ceux qui ont été perdus et qui sont essentiels aux espèces sauvages du Canada. Le gouvernement fédéral a promis 225 millions de dollars sur cinq ans dans son Programme de conservation des zones naturelles, dont CIC est expressément destinée à bénéficier. Les nouveaux fonds serviront à protéger, mettre en valeur et aménager les habitats dans les paysages prioritaires de CIC. L'Initiative boréale canadienne (IBC) est une autre nouveauté de la proposition. Il s'agit d'un programme de CIC financé principalement par les Pew Charitable Trusts. L'IBC concerte l'action à l'échelle nationale pour conserver et assurer le développement durable de la forêt boréale du Canada. La subvention de 14 444 421 $ ainsi que les fonds de contrepartie de 24 651 679 $ et les fonds sans contrepartie de 6 600 000 $ seront surtout dépensés dans les prairies parcs du Canada. Ils permettront de protéger environ 74 004 acres de plus, de mettre en valeur 40 444 acres dont la protection a récemment été acquise et d'aménager 3 471 614 acres.

     Terre Neuve et Labrador, Île du Prince Édouard, Nouvelle Écosse, Nouveau Brunswick, Québec et Ontario (Un projet interprovincial)

    Projet : Conservation des terres humides par Canards Illimités Canada et le Plan conjoint des habitats de l'Est
    Emplacement : Principales zones intérieures et côtières de programme dans les provinces de Terre Neuve et Labrador, de l'Île du Prince Édouard, de la Nouvelle Écosse, du Nouveau Brunswick, du Québec et de l'Ontario.
    Cessionnaire : Canards Illimités Canada Inc.
    Personne-ressource : M. Allan Beaudry, Canards Illimités Canada, marais Oak Hammock, C.P. 1160, Stonewall (Manitoba), R0C 2Z0. No de téléphone : 204-467 3201; Fax : 204 467 9426
    Partenaires : Ducks Unlimited, Service canadien de la faune, six provinces de l'Est (Terre Neuve et Labrador, Île du Prince Édouard, Nouvelle Écosse, Nouveau Brunswick, Québec et Ontario), Compagnie minière IOC du Canada, Fondation de la faune du Québec et propriétaires fonciers privés.
    Approbation du financement : Juin 2008
    Subvention :2 811 051 $.
    Fonds de contrepartie : 3 888 551 $.
    Fonds sans contrepartie :2 807 000$
    Plan conjoint : Plan conjoint des habitats de l'Est (PCHE).
    Voies de migration :Atlantique, Mississippi et Centre
    Régions de conservation des oiseaux (RCO) : 7, 8, 12, 13, 14

    Les mesures de conservation sont centrées sur la rétention des milieux humides existants et la restauration de ceux qui sont altérés ou dégradés. L'objectif est d'augmenter la capacité du paysage d'accueillir la sauvagine. Les mesures portent sur les habitats prioritaires de la sauvagine du Plan conjoint des habitats de l'Est dans les provinces de Terre Neuve et Labrador, de l'Île du Prince Édouard, de la Nouvelle Écosse, du Nouveau Brunswick, du Québec et de l'Ontario. Les espèces prioritaires comprennent le Canard noir, le Canard colvert, le Fuligule à collier et la Sarcelle d'hiver. Les facteurs limitants sont surtout la survie des petits et la densité des couples qui s'établissent dans le paysage. Ainsi, les activités de restauration (mise en valeur) de l'habitat consistent principalement en mesures pour augmenter la survie des cannetons et/ou l'attrait des paysages pour les couples de sauvagines. Le programme de restauration de l'habitat est essentiel pour créer les conditions qui, avec le temps, permettront d'augmenter les populations de sauvagine aux niveaux visés. L'autre grand objectif de conservation est la rétention (protection) de milieux humides essentiels de bonne qualité et des milieux secs qui s'y rattachent. Les mesures de protection se concentrent sur les habitats de bonne qualité de la sauvagine qui menacent d'être perdus ou dégradés et qui sont essentiels au maintien des niveaux actuels de populations de la sauvagine. Le projet poursuit une action pluriannuelle au profit de la sauvagine le long des voies migratoires de l'Atlantique, du Mississippi et, à un moindre degré, du Centre. Les mesures de conservation profiteront aussi à une multitude d'autres espèces inféodées aux milieux humides. Les partenaires vont investir 9 506 602 $ (subvention de 2 811 051 $, fonds de contrepartie de 3 888 551 $ et fonds sans contrepartie de 2 807 000 $) pour protéger 3 040 acres, mettre en valeur 1 640 acres et aménager 528 180 acres.

     Colombie-Britannique (Un projet)

    Projet : Conservation des milieux humides essentiels et des milieux secs qui s'y rattachent en Colombie-Britannique
    Endroit: Colombie Britannique, Canada.
    Cessionnaire : Canards Illimités Canada
    Personne-ressource :M. Allan Beaudry, directeur des Services financiers et administratifs, 204 467 3000, a_beaudry@ducks.ca.
    Partenaires :Ducks Unlimited, Environnement Canada - Service canadien de la faune, Pêches et Océans Canada, ministère de l'Environnement de la Colombie Britannique, Habitat Conservation Trust Foundation (C.-B.), Conservation de la nature Canada, The Nature Trust of British Columbia, The Land Conservancy (C.-B.), Fondation du saumon du Pacifique, diverses administrations locales, diverses autres organisations et associations non gouvernementales, sociétés et propriétaires fonciers privés.
    Approbation: Juin 2008
    Subvention : 1 947 707 $
    Fonds de contrepartie : 3 062 707 $
    Fonds sans contrepartie : 1 300 000 $
    Région du plan conjoint :Plan conjoint de la côte du Pacifique (PCCP) et Plan conjoint intermontagnard canadien (PCIC).
    Voie de migration : Pacifique
    Régions de conservation des oiseaux : 5, 9 et 10

    Les programmes de conservation de la côte de la Colombie Britannique seront centrés sur les estuaires et les terres agricoles de faible altitude qui sont des garde manger pour la sauvagine qui migre ou qui hiverne. Les estuaires et les sols agricoles sont parmi les habitats les plus menacés dans les zones prioritaires du PCCP. Les principaux moyens de protection consisteront à acquérir des terres agricoles et à obtenir à leur égard des engagements (covenants) de conservation avec d'autres partenaires du Plan nord américain de gestion de la sauvagine, et aussi d'obtenir une désignation des estuaires par la Couronne. La mise en valeur ciblera les estuaires et les habitats agricoles afin de maximiser la valeur énergétique de ces milieux pour la sauvagine. Dans la région intermontagnarde (du PCIC), les milieux humides des herbages et des fonds de vallée du paysage de Cariboo Chilcotin seront dans la mire. On mettra en œuvre des programmes pour surmonter les principaux facteurs limitants comme les densités des couples et des nichées et la réussite de la nidification. La principale activité du projet consistera à collaborer avec les exploitants de ranchs privés et le ministère des Forêts et des Prairies de la Colombie Britannique pour protéger et maintenir les milieux humides des grands pâturages. La subvention de 1 947 707 $ ainsi que les fonds de contrepartie de 3 062 707 $ et les fonds sans contrepartie de 1 300 000 $ seront surtout dépensés dans le delta du Fraser, sur la côte est de l'île de Vancouver et dans les paysages de l'Okanagan et de Cariboo Chilcotin. Ces fonds permettront de protéger environ 1 335 acres de plus, de mettre en valeur 2 500 acres dont la protection a récemment été assurée et d'aménager 188 336 acres.

     Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et Québec (Un projet interprovincial)

    Projet : CNC - Québec et Atlantic: Protection des milieux humides et secs
    Endroit: Divers lieux dans les provinces de la Nouvelle Écosse, du Nouveau Brunswick et du Québec.
    Cessionnaire: Conservation de la nature Canada (CNC).
    Personne-ressource: MM. John Foley, vice président régional adjoint, Région de l'Atlantique, 506 450 6010, et Vincent Causse, coordonnateur des programmes et de la conservation, Région du Québec, 514 876 1606, poste 238.
    Partenaires : Friends of the Nature Conservancy of Canada, Inc., province du Nouveau Brunswick, province de la Nouvelle Écosse, gouvernement du Québec, gouvernement du Canada - Environnement Canada.
    Approbation: Juin 2008
    Subvention : 500 000 $
    Fonds de contrepartie : 1 003 400 $
    Fonds sans contrepartie : 75 000 $
    Région du plan conjoint :Plan conjoint des habitats de l'Est(PCHE).
    Voie de migration : Atlantique
    Régions de conservation des oiseaux: 8, 12, 13 et 14.

    L'urbanisation et les aménagements récréatifs contraignent de plus en plus les milieux humides et les milieux secs qui s'y rattachent au Québec, en Nouvelle Écosse et au Nouveau Brunswick, ce qui renforce le besoin de protéger et d'aménager les habitats essentiels prioritaires de la sauvagine et d'autres espèces inféodées aux milieux humides. Ce projet interprovincial table sur des ententes de subvention déjà approuvées pour l'application de la North American Wetlands Conservation Act (NAWCA) au Québec et dans la région atlantique du Canada. Il met l'accent sur la protection à long terme des milieux humides d'eau douce, des marais salés, des estuaires protégés, des îles non perturbées près des côtes, des battures de vase, des rivages rocheux, des plages de sable, des baies peu profondes et des systèmes dunaires encore intacts, afin d'empêcher la dégradation et la fragmentation de ces habitats essentiels. Les systèmes intacts seront protégés dans leur entier afin de conserver autour de ces systèmes des zones tampons essentielles et d'assurer la protection des zones d'hivernage, de mue, de reproduction et de repos de nombreuses espèces aviaires, y compris des dizaines de milliers d'oiseaux d'espèces sauvagines, en particulier le Canard noir, la Bernache du Canada, la Grande Oie des neiges, la Sarcelle d'hiver, le Garrot d'Islande, le Harle huppé, l'Eider à duvet et l'Arlequin plongeur. D'autres espèces migratrices en profiteront, dont le Pluvier semi palmé, le Grand Héron, le Pluvier siffleur et le Bihoreau gris. Le projet profitera aussi au Râle jaune et au Faucon pèlerin, ainsi qu'à des espèces végétales rares comme le rossolis filiforme et l'aster du Saint Laurent. On emploiera la subvention de 500 000 $, les fonds de contrepartie de 1 003 400 $ et les fonds sans contrepartie de 75 000 $ pour protéger 1 300 acres, par voie d'acquisitions, de terrains donnés et de servitudes perpétuelles de conservation.

    Les activités d'aménagement porteront sur 9 400 acres. Les objectifs du projet viennent appuyer indirectement ceux du Plan conjoint du Canard noir, du Plan conjoint des oies de l'Arctique, du Plan de conservation des oiseaux de rivage de l'Atlantique, du Plan conjoint des canards de mer, du Plan conjoint de la côte de l'Atlantique ainsi que des objectifs des plans conjoints américains qui s'intéressent à la voie migratoire de l'Atlantique, par la conservation des espèces et des habitats visés. Le projet sert en outre les objectifs du plan de mise en œuvre quinquennal du Plan conjoint des habitats de l'Est et il est lié au programme de conservation des oiseaux terrestres de Partenaires d'envol - Canada, au plan de Saint Laurent Vision 2000, au projet du golfe du Main de Conservation de la nature Canada et aux efforts de Nature Conservancy - Vermont pour conserver des milieux humides essentiels et la faune en péril dans la partie américaine du lac Champlain.


    © LE CONSEIL NORD-AMÉRICAIN DE CONSERVATION DES TERRES HUMIDES (CANADA)